L’origine de ce projet est un tirage photographique en noir et blanc pixélisé trouvé froissé, en boule, dans une poubelle. J’ai récupéré cette boule de papier, je l’ai dépliée, puis je me suis mis à jouer avec pour créer différents volumes. Par la suite j’ai imprimé une de mes propres images sur une grande bâche PVC afin de rejouer ces actions lors d’une performance.
Paysage déplié, 2018, 1h, Villa Rohannec'h, Saint-Brieuc, photographies : Hervé Beurel
Paysage déplié, 2019, 15 min, EESAB, Quimper
Back to Top